Optimisez votre emailing avec MailChimp

Objectif

Le présent article vous explique comment utiliser le service MailChimp pour vos mailings.

Pré-requis

Aucun.

Pourquoi utiliser MailChimp ?

Envoyer simultanément quelques dizaines d’e-mails à partir d’une messagerie personnelle ou d’entreprise présente de grands risques de vous faire passer pour un spammer, voire de conduire au blocage de votre adresse e-mail par son inscription sur la liste noire !

Plusieurs solutions professionnelles existent pour contourner ces difficultés ; parmi celles-ci, MailChimp présente un grand nombre d’avantages :

et|arrow_triangle-right_alt2|I

simplicité de mise en œuvre et d’utilisation

et|arrow_triangle-right_alt2|I

gratuité jusqu'à 12 000 envois par mois et 2 000 destinataires

Ce qui fait de MailChimp un outil privilégié pour les PME et les associations…

Petit inconvénient : MailChimp n’est pour le moment qu’en anglais… Mais depuis peu, leur support est en français : http://kb.mailchimp.com/fr.

Quoi qu’il en soit, l’interface de ce service est assez intuitive et permet de ne pas trop souffrir de cette contrainte si vous n’êtes pas « fluent »… D’autant que des services comme Reverso peuvent vous venir en aide !

En revanche, attention si vous utilisez un outil de traduction automatique comme Google Translation, car celui-ci interfère avec le service et bloque parfois la validation de certains formulaires. Il est donc conseillé d’arrêter la traduction pour remplir les formulaires, notamment lors de la création d’un compte ou d’une liste…

L’ouverture de votre compte

Suivez le tutoriel ci-dessous pour ouvrir votre compte chez MailChimp :

Comme vous pouvez le constater à travers le tutoriel ci-dessus, l’ouverture d’un compte est gratuite et ne présente pas de difficulté particulière.

Vous devez vous rendre sur la page du service :

Il suffit alors de cliquer sur le bouton « Sign Up Free » et de suivre les instructions :

Après avoir renseigné votre adresse e-mail, votre nom d’utilisateur (remettre votre  adresse e-mail) et choisi un mot de passe, vous pouvez créer votre compte en cliquant sur le bouton :

Attention : votre mot de passe devra comporter au moins une lettre en majuscule, une lettre en minuscule, un nombre, un caractère spécial (comme « ? » ou « % ») et avoir une longueur de 8 caractères au minimum.

Le service enverra alors sur votre adresse e-mail un message par lequel vous pourrez activer votre compte. Cette activation ouvrira une nouvelle page MailChimp sur votre navigateur intitulée « Let’s Get Started » qui vous permettra de compléter les informations de votre compte :

• First name : votre prénom.
• Last name : votre nom de famille.
• About how many people are in your organization ? : l’effectif de votre organisation à sélectionner dans un menu déroulant.
• About how old is your organization ? : l’âge de votre organisation à sélectionner dans un menu déroulant.
• Do you have a list of emails to import into MailChimp ? : avez-vous des e-mails à importer dans MailChimp (en général répondre « No »).
• Are you setting this up for a client : si vous créez ce compte pour vous-même et votre organisation, répondre « No ».

Ensuite les informations à compléter concernant votre entreprise seront celles qui figureront automatiquement en pied de page de vos envois, conformément à la réglementation :

• Company / organization : nom de votre entreprise.
• Website URL : l’adresse de votre site internet ou de votre blog (il est obligatoire de disposer d’une telle adresse).
• Address 1 et 2 : votre adresse.
• City : votre ville.
• State / Province / Region : facultatif en dehors des USA.
• ZIP / Postal code : code postal.
• Country : pays à sélectionner dans un menu déroulant.

Vous pouvez ensuite renseigner votre secteur d’activité depuis un menu déroulant, ce qui permettra de comparer les résultats de vos campagnes avec les moyennes de ce secteur.

Ensuite, et c’est important pour la future programmation de vos envois, il vous faudra sélectionner l’heure applicable dans le menu déroulant de Timezone, soit, en France en hiver :

(GMT + 2 heures en été).

Enfin, vous avez la possibilité d’up-loader une photo d’une taille minimum de 300 x 300 pixels.

Il ne vous reste plus qu’à cocher la case « Suscribe to MailChimp Getting Started  Emails » pour recevoir la newsletter d’information sur l’utilisation du service (en anglais), et de cliquer sur le bouton « Save And Get Started » pour enregistrer vos informations et démarrer…

Bonne pratique

Afin d’éviter d’éventuels soucis liés à des campagnes d’e-mailing pouvant conduire jusqu’au « blacklistage » de votre nom de domaine, il est recommandé d’utiliser un nom de domaine spécifique pour vos campagnes d’e-mailing.

Par exemple, si votre site est édité sous le nom de domaine principal www.votre-societe.com, vous pouvez utiliser un nom de domaine complémentaire comme www.votre-societe.solutions ou www.votre-societe.info pour les campagnes d’e-mailing.

L’adresse e-mail que vous communiquerez pour créer votre compte MailChimp sera ainsi une adresse liée à ce nom de domaine complémentaire.

Vos objectifs de communication et la création de listes

La première chose à faire pour commencer à utiliser MailChimp est de créer une première liste de distribution.

A cet effet, il est préférable de créer une « liste de test », uniquement composée de deux ou trois adresses que vous pouvez relever vous-même : une adresse professionnelle dans le nom de domaine de votre entreprise () et une ou deux adresses personnelles avec différents opérateurs (par exemple et ).

Ceci vous permettra, d’une part de commencer à vous familiariser avec l’interface de création d’une campagne, puis, par la suite, de vérifier le bon fonctionnement du service et le rendu de vos e-mails avant tout envoi à de tierces personnes.

Au-delà de cette première liste de test, la création de vos listes de destinataires doit être réalisée en fonction de vos objectifs de communication.

Il pourra ainsi s’agir :

d’informer vos clients
en vue de les fidéliser et d’accroître leur satisfaction vis-à-vis de vos produits ou services, via par exemple une newsletter régulière et/ou des messages périodiques ou ponctuels
de stimuler
la fréquentation d’un lieu de vente physique ou virtuel (boutique en ligne)
de promouvoir
votre image, vos produits et services, vos partenaires, de mettre en valeur vos clients ou les bénéficiaires de vos services…
de déclencher
un acte d’achat ou une prise de contact via une demande d’information, une enquête, un jeux-concours…
de renforcer
votre communication interne vis-à-vis de vos collaborateurs, de vos actionnaires, de vos partenaires financiers…

Ces objectifs peuvent être simultanés et nécessitent une organisation adéquate de vos listes de contacts.

Segmentez vos listes de contacts

Compte-tenu de la diversité de vos objectifs de communication et de l’évolution de vos besoins au cours du temps, il est indispensable de créer vos listes de distribution de la manière la plus fine possible, en segmentant vos contacts de manière la plus homogène possible.

Par exemple, si vous êtes garagiste Renault et que parmi vos clients, vous avez des particuliers et des entreprises, il sera au minimum nécessaire d’établir quatre listes :

  • vos clients particuliers ;
  • vos prospects particuliers ;
  • vos clients professionnels ;
  • vos prospects professionnels.

Mais vous aurez intérêt à aller beaucoup plus loin dans la segmentation, en fonction des informations dont vous disposez sur vos contacts :

  • clients particuliers propriétaires d’une Renault Twingo ;
  • clients particuliers propriétaires d’une Renault Megane ;
  • clients professionnels en crédit-bail ;
  • clients professionnels utilisant tel ou tel véhicule ;
  • prospects particuliers de moins de 30 ans ;
  • prospects particuliers familles ;
  • prospects professionnels artisans du bâtiment ;
  • prospects professionnels PME ;
  • etc…

Ceci vous permettra d’adresser à chaque liste un message personnalisé, en fonction de vos objectifs de communication, et en tenant compte des besoins spécifiques de chaque groupe, afin de proposer des informations ou des offres beaucoup plus pertinentes que lors d’un envoi non différencié.

A ce propos, il est essentiel de scinder vos prospects de vos clients, ces derniers devant ressentir de votre part une attention particulière à leur égard…

A l’inverse, cette segmentation ne posera pas de problème pour l’envoi d’un même message à toutes vos listes (carte de vœux par exemple), puisque vous pourrez très facilement dupliquer une même campagne pour l’adresser à chacune de vos listes.

Bonne pratique : les "adresses pièges"

Afin de vous permettre de vérifier le bon fonctionnement du service et la bonne délivrabilité de vos messages, il est utile d’inclure au moins une « adresse piège » dans chacune de vos listes.

Il s’agira de l’une ou l’autre des adresses utilisées pour votre liste de test, ce qui vous permettra de recevoir vous-même les messages de toutes vos campagnes, de la même manière que les destinataires figurant dans vos listes.

Le terme d’ « adresse piège » vient d’une pratique utilisée pour vérifier la réalité des prestations rendues par les agences de marketing direct dans le domaine du mailing courrier ; certains prestataires peu scrupuleux ne réalisant pas toujours la totalité des services facturés…

Points de vigilance

Lors de la création d’une liste, vous devez commencer par donner un nom à votre liste. Comme vous avez intérêt à multiplier le nombre de vos listes pour obtenir la segmentation la plus fine possible, il est donc important de :

et|icon_error-triangle_alt|s

donner des noms les plus explicites possible afin de pouvoir vous y retrouver facilement

Il vous est ensuite demandé d’indiquer une adresse e-mail et un nom par défaut qui apparaitront aux yeux de vos destinataires.

et|icon_error-triangle_alt|s

plus ces éléments permettront à vos destinataires de vous identifier, plus vous aurez de chance que votre message soit ouvert et lu

Le cadre « Remind people how they got on your list » correspond à une mention obligatoire vis-à-vis des particuliers : en effet, pour faire figurer un particulier dans une liste d’e-mailing, vous devez avoir préalablement obtenu son consentement exprès ; l’adresse est alors qualifiée d’ « opt-in ». Cet espace sert donc à rappeler au destinataire comment son adresse se retrouve dans cette liste (souscription à une newsletter, etc…).

Vis-à-vis des professionnels, ce consentement exprès n’est pas nécessaire, et vous pouvez donc :

et|icon_error-triangle_alt|s

utiliser cet espace pour y faire figurer un message ou un slogan promotionnel génériques

Pour plus de précisions sur vos obligations légales, cf le § ci-dessous.

En bas de la page de création de liste, figurent trois cases à cocher pour paramétrer votre réception des notifications relatives aux campagnes expédiées à cette liste : le choix « Daily summary » permet de regrouper ces notifications de manière quotidienne.

L’ajout d’adresses à vos listes de contacts

Une fois votre liste créée et paramétrée, vous pouvez lui ajouter les adresses e-mail de vos contacts via le menu « Add subscribers », soit par création d’un nouveau contact, soit par importation.

L’importation peut s’effectuer à partir de différents services, à partir de fichiers Excel ou encore de fiches de carnets d’adresses au format CSV.

Si vous êtes sur Mac, il vous faudra importer les fiches de votre application Carnet d’adresses grâce à l’application gratuite MailChimp Import.

Si vous utilisez la création manuelle de contacts (« Add a suscriber »), il ne faudra pas oublier de cocher la case de l’opt-in (« This person gave me permission to be added to my list »), pour que l’adresse soit utilisable.

L’intégration de MailChimp dans votre site internet

Vous pouvez automatiser la création d’une liste à partir des inscriptions de vos visiteurs sur votre site internet.

Pour cela, vous pouvez utiliser l’extension Bloom proposée par Elegant Themes, l’éditeur de notre framework Divi.

Pour Bloom ou toute autre extension, il vous faudra récupérer la clé « API » de votre compte MailChimp en allant dans votre compte et sélectionnant « Account » :

Vous obtenez la page suivante :

Vous allez alors dans le menu Extras et sélectionnez le choix API keys :

Il vous suffit ensuite de cliquer sur :

pour obtenir votre clé API :

Copiez cette clé et reportez-la tout d’abord dans votre fichier de configuration à l’emplacement prévu à cet effet dans l’onglet Divers. Votre fichier de configuration se situe dans le dossier Technique du dossier de votre site internet.

Vous pourrez ensuite procéder à la mise en place de Bloom et y intégrer le moment venu votre clé API pour relier automatiquement votre formulaire d’inscription d’abonnés à l’une de vos listes MailChimp.

Les règles juridiques applicables

Le site de la CNIL fournit de nombreuses informations sur les droits et obligations notamment relatives aux outils et usages numériques.

Les principes applicables sont les suivants :

La règle : le recueil préalable du consentement
Le recueil du consentement du destinataire doit être préalable à toute sollicitation commerciale par voie électronique.
L'exception : entre professionnels
Il existe toutefois une exception concernant les relations entre professionnels lorsque « le message publicitaire est envoyé sur l’adresse électronique professionnelle d’une personne physique et que l’objet de la sollicitation est en rapport avec sa profession. »
Un droit d'opposition dans tous les cas
Le destinataire, qu’il soit un particulier ou un professionnel, doit disposer du droit de s’opposer à tout message publicitaire qui lui est adressé. Cette option est parfaitement intégrée aux services professionnels d’e-mailing, comme MailChimp (fonction « Unsubscribe » de désinscription figurant en bas de tout message).

L’utilisation d’un service tel que MailChimp vous assure donc d’être en conformité avec les dispositions légales applicables…

Bonne pratique : l' "opt-in"

Si votre communication s’adresse à des particuliers, vous avez donc l’obligation de recueillir le consentement exprès d’une personne préalablement à son inscription dans l’une de vos listes de contacts.

Mais en dehors même de cette obligation légale, le taux moyen d’ouverture d’un e-mail commercial non sollicité est inférieur à 10%, alors qu’un e-mail reçu par un destinataire consentant voit son taux d’ouverture se situer de 20 à 50%…

Opt-in : signifie que votre destinataire est volontaire pour recevoir des informations de votre part et vous a fourni ses coordonnées à cet effet.

Dans le cas contraire, le destinataire à qui l’on envoie un e-mail non sollicité est qualifié d’opt-out.

Il existe différentes manières de faire de l’opt-in :

Néanmoins, pour le respect de vos interlocuteurs, il est conseillé de n’utiliser que l’opt-in actif. Vous pouvez même renforcer significativement la qualification de votre fichier en pratiquant des formes d’opt-in renforcées :

Pour recueillir les adresses e-mail et les consentements de vos interlocuteurs, vous pouvez utiliser différents canaux en dehors de votre site internet, comme par exemple :

Tout contact vous permettant de recueillir des coordonnées peut donner lieu à collecte d’adresses en vue d’e-mailing, à condition que cela soit effectué en toute transparence et que la personne concernée ait marqué son consentement de manière exprès (case à cocher, par exemple, avec un libellé explicite sur la nature de l’autorisation accordée).

Réalisez votre campagne avec MailChimp

Vous êtes désormais en mesure de lancer votre première campagne d’e-mailing avec MailChimp…
Cet article vous a-t-il été utile ?

N’hésitez-pas à nous faire part de vos expériences et des difficultés que vous pouvez encore rencontrer, de manière à ce que nous puissions affiner et compléter ce support…